dimanche 25 août 2013

De la guerre de 14-18 à la guerre de 1870


1.       Famille Mayet, oncle et neveu mort à la guerre

Parmi les documents de ma famille, figurait ce document : un diplôme à la mémoire d’un soldat mort : Auguste Mayet (1881-1915), en fait l’oncle de mon grand-père paternel. Le beau-frère qui ne reviendra pas de la guerre de mon AGP. Mais personne, dans la famille ne pouvait me dire, ou il était enterré, comment il était mort…

Grâce à 2 sites : Mémoires des hommes et MemorialGenWeb, je trouvais à la fois sa fiche, son inscription sur un monument aux morts de Sillé-le-Guillaume. Et sur le site SGA/ sépultures de guerre, son dernier lieu d’inhumation.

J’avais beaucoup de chance d’avoir autant d’informations par internet, sans la fiche de matricule.
Je savais que son oncle Auguste Mayet (1843-1870) par les documents de familles remis, une étude du patronyme Mayet en généalogie descendante était décédé à la guerre de 1870. Cependant aucune idée du lieu de décès (et toujours aucune idée actuellement).

Je trouve remarquable le travail de recensement de MemorialGenweb. Grâce à une entre-aide généalogique, chacun relevant dans son secteur, les informations sur les monuments aux morts. Aussi observant une absence de photo sur les monuments du cimetière de Château-Renault (37), ou je vis actuellement, je me rendais sur place les photographier.

Je découvre ce monument de 1870 au cimetière.
Monument 1870 à Château-Renault (37)
 
 
A l’époque MemorialGenWeb ne prend les photos des monuments sans nom. Et je découvre le site Armée de la Loire : et je décide d’envoyer la photo à ce magnifique site.

2. Suivez le monument :

Ainsi commence, un incroyable enchainement mélangeant, généalogie, histoire familiale, monument commémoratif.

Cherchant des informations sur Auguste Mayet (1843-1870) sur le site loire1870, il apparait ceci
 
Ce n’est que le début, il apparait sur le monument de la lune dePontlieue (72): ce monument se trouvait sur une place à Pontlieue au Mans dite « lune de Pontlieue » de 1873 à 1970, le monument a été déplacé vers le cimetière sud au Mans (72).

 

il faut savoir que le quartier de Pontlieue au Mans est le lieu de vie de mes grands-parents depuis 1910 jusqu'à 1999.

J’achète des cartes postales anciennes,
 
je les montre à mon père, il me dit qu’il connait bien ce monument, il l’a connu in situ. Mon grand-père emmenait mon père enfant, lors des commémorations, à ce monument, il n’en connaissait plus la raison. Alors je lui indique qu’un de nos ancêtres, le grand-oncle maternel de son père figure sur ce monument.

Sans cet incroyable enchaînement de circonstance :

Soldat de la guerre 14 – memorialGeWeb -monument de 1870 à Château-Renault – site loire1870 – Carte postale ancienne, je n’aurais pas montré cette C.P.A à mon père, je ne connaissais même pas ce monument. Ainsi se mélange histoire familiale – la guerre de 1870 – Monument dans la ville du Mans, lieu de bataille de la guerre de 1870, avec le monument de Chanzy.
Monument de Chanzy, Le Mans
 

Alors, je m’interroge, cela fait beaucoup de coincidence, puis 1 autre évènement va me décider : nous sommes en vacances en famille au bord de la mer, à Chatelaillon-Plage (17), nous marchons sur la promenade sur bord de mer.

Et nous tombons sur ce monument :
Monument 1870 à Châtelaillon-Plage (17)

En rapport avec la guerre 1870. J’envoie la photo sur le site loire1870.
 
Il m’est impossible pour le généalogiste amateur, pour l’histoire familiale de ne pas m’investir de plus en plus sur l’étude de cette guerre. Ou que je sois ou que j’aille, je tombe dessus.

 

3. des monuments de 1870 à la généalogie de 1870

Il me paraît évident en 2010 que je dois suivre la piste des monuments, plaques commémoratifs que je dois les photographier pour les préserver de l’oubli. Ainsi durant ces dernières années, après recherche, dans mon secteur géographique : 37 -41, je photographie les monuments en rapport avec cette guerre et j’envoie les photos au webmaster du site loire1870.

Au fur et à mesure, il apparait des noms sur les monuments :

Alors Michel, le webmaster du site, réorganise des pages : exemple Loir et Cher et même les autres départements. 

Nous échangeons sur ce sujet, comment intégrer harmonieusement toutes les informations qui ressortent, le site est un site historique, il n’est pas configuré/adapté pour la généalogie. La question que Michel se pose est la redondance avec d'autres sites de généalogie. La question n'est toujours pas tranchée car il n'y a pas de réponse simple. Tout est à faire.
 
Un autre évènement va me décider, en parcourant le web, je découvre un internaute. Il possède une liste, avec de nombreux détails, de 63 noms de soldats décédés à l’ambulance du Château de Menars (41). Sans perdre un instant, je rentre en contact avec ce passionné de l’histoire militaire et du militaria, par l’intermédiaire de son site «  Militaria français- Chasseurs de mémoire ». Il a pour projet d’établir une plaque commémorative sur ce monument. Il m’a remis une copie des registres des décès rédigé par l’ambulance militaire et une copie des registres paroissiaux.

Aucun de ses actes ne figure sur les actes civils de la commune ( et pour cause, ils n’ont pas été retranscrit). J’effectue un travail de recherche généalogique afin de mieux identifier la parenté de ses soldats. Avec mon expérience, et surtout la numération des archives dans beaucoup de département, celui-ci devient possible. 

Ainsi, après avoir photographié des monuments pendant 3 ans, ( ce n’est pas fini), il y a suffisamment de donnée pour commencer un travail de recherche généalogique.

A l’évidence, qui d’autre pouvait commencer ses recherches généalogiques ?
De part mon parcours, mon expérience, mon envie, je devais me lancer.

 
Dans le prochain article, j’aborderais les choix retenues, les sources, la préparation, l’organisation pour collecter sérieusement les données, car je ne suis qu’au début, au lancement de ce projet…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire